La fameuse résolution de perdre du poids!

«Cette année je vais le perdre mon 30 livres, j’arrête de boire pis je coupe les P»

Le temps des fêtes est passé et un nouveau stress surgit car l’été est dans 6 mois !!!

Vous vous rappelez la résolution que vous avez dite à tous vos amis au dernier party,  le 31 décembre?   L’éternel, «je dois perdre du poids» ou «faut que je prenne soin de moi»,  revient trop souvent.

Malheureusement, même vouloir au plus profond de nous, cette maudite résolution ne marche jamais! Pourquoi?! C’est très simple! Cette décision (la résolution!) est souvent prise de façon spontanée et impulsive.

Les résolutions devraient être fondées sur du long terme et non ppur un événement particulier. Exemple: «perdre du poids parce que je m’en va dans le sud». Une résolution qui ne tiendra pas ou,  que vous tiendrez, mais ce sera à recommencer avant le prochain voyage ! Une bonne résolution serait plutôt de dire : «perdre du poids pour me sentir bien quand je vais faire mes voyages dans le sud entre autre»

Sincèrement, je crois que cette «résolution» devrait être un projet, car un projet, ça se planifie et se travaille et ça devrait, normalement, demander un temps de réflexion et une connaissance de soi. Souvent (et on ne devrait pas) on écoute notre sœur ou un collègue, et hop, l’influence d’autrui vient jouer dans cette prise de décision. Mais cela ne devrait jamais être ainsi. La résolution devrait venir de nous. Et il faut toujours garder en tête que notre projet repose sur une amélioration que l’on désire vraiment. Même le dictionnaire le dit; une résolution est une décision volontaire arrêtée après délibération.


 Alors, commençons à préparer ce magnifique projet avec sérieux.

⇒ Premièrement, il faut savoir ce qui nous motive à prendre cette résolution et la motivation doit venir de nous-même !

⇒ Ensuite, il faut être précis dans cette action. Si je veux perdre du poids, je dois savoir comment m’y prendre. Quels aliments couper de mon alimentation, quels principes respecter, etc.

⇒ Il faut nous visualiser. C’est prouver que lorsque nous nous voyons avec le résultat final, même si c’est un projet à long terme, cela est bénéfique pour garder la motivation à y arriver.

⇒ Faites-vous une discipline, et suivez-la. Prendre du temps pour cuisiner mes repas, par exemple.

Notez ce que vous faites. Allez-y avec vos capacités et limites, car il ne faudrait pas vous décourager dès la première semaine.

⇒ Gardez en tête le mot « réalisable ». Donc apprenez à couper des aliments progressivement en vous accordant des permissions, ce qui aidera grandement à travailler sur une habitude plutôt qu’une situation temporaire, car se priver n’est pas une bonne solution à votre problème.

⇒ Finalement, faites des actions concrètes et réalistes. Votre projet doit être tangible pour ainsi constater votre réussite progressivement. Alors, pourquoi ne pas couper votre projet en petits objectifs courts. Ça risque d’être tellement plus motivant pour vous!! Et en plus, pensez-y! Il y aura beaucoup plus d’occasions pour fêter et vous féliciter de vos réussites successives!


Évidemment, créer un projet à long terme comporte son lot d’obstacles. On parle ici d’un projet d’environ peut-être 3 mois, 6 mois ou même 1 an. Cela risque de ne pas être facile et il y aura certainement des obstacles. Il faut garder en tête que la route sera sinueuse, que parfois vous ne verrez pas la fin. Mais, c’est à ce moment qu’il faudra garder en tête que c’est la force du désir qui soutient toute cette démarche et que par cette force, vous parviendrez à la réussite de votre résolution de cette année.

Soyez optimistes et entourez-vous des meilleures personnes qui soient, et sur qui, vous pourrez toujours vous appuyer en cas de besoin… Ou encore mieux, demandez mon aide et on fêtera ensemble votre réussite!

Je vous souhaite à tous une très belle année et espère que la «maudite résolution» deviendra un très beau projet pour cette merveilleuse année que sera 2018.

Jacynthe

La rechute

 La rechute ou le jeux du yo-yo…

 

Un bon matin, tu ressens que tu es rendue à un point de non-retour, tout comme tu t’es sentie lorsque tu as commencé «un nouveau régime». Tu avais déjà réussi à éliminer 40 livres et tu en as regagné 20. Une belle réussite, qui s’est vite transformée en échec pour toi. Un court moment de bonheur, de regain d’énergie physique et mentale, pour retomber rapidement dans ton état de mal-être quotidien, pour ne pas dire dans tes mauvaises habitudes. Cet état que tu t’étais juré de ne plus jamais revivre. Voilà l’histoire de ta vie, le jeu auquel tu joues depuis une vingtaine d’années, LE YO-YO.

En enfilant tes nouveaux vêtements devenus déjà trop serrés, tu te regardes dans le miroir pendant plusieurs minutes. Tu détestes le corps qui s’y reflète. Tu détestes tes bourrelets récalcitrants! Où est passé ce regard qui était si fier d’avoir enfin réussi ?D’avoir réussi quelque chose de grand qui te tenait à cœur, quelque chose que tu as fait « enfin » POUR TOI! Où est passée ton estime de toi ?? Ce que tu vois aujourd’hui, ce sont les yeux d’une femme malheureuse, déçue d’elle-même et honteuse.

Voilà le bon moment…. quand tu fais le bilan d’être malheureuse et que tu n’es pas bien dans ta peau. Tu te dois de saisir ce moment pour te «botter le derrière», te reprendre en main. Tu dois cesser de voir ton changement de mode de vie alimentaire comme une privation, mais plutôt comme de nouvelles bonnes habitudes. C’est la base de tout!


« Si je ne change pas les mauvaises habitudes qui m’ont fait prendre du poids, et ce, pour toujours, et bien c’est un effet yo-yo assuré qui m’attend ».


Il faut que tu changes complètement ton état d’esprit pour la vie! Ton problème alimentaire n’est pas dans ta bouche ou dans ton corps. Il est, avant tout, dans ta tête. Si tu ne gères pas ton mental en premier lieu, le changement physique ne sera que temporaire.

Aujourd’hui, tu dois croire en TOI. Ton estime personnelle en prend un coup quand tu te mets à reprendre du poids après tous ces efforts depuis toutes ces années. As-tu envie que ça arrête?
Tu le sais que tu es capable, tu l’as fait plusieurs fois. Suffit que cette fois soit la bonne! 


Pour être bien dans sa tête, il faut être bien dans son corps et que pour être bien dans son corps, il faut être bien dans sa tête, sinon… le processus ne peut s’enclencher et se maintenir à long terme. Tu dois trouver des trucs pour faire taire tes démons.


Ton plaisir, ton bonheur passe par la bouffe, par le sucre plus particulièrement. Ton mal-être passe également par le même chemin. Comment trouver sa route dans ce temps là?

Après avoir expérimenté l’effet yo-yo des tonnes de fois, tu sais maintenant que le bonheur que tu as à jouir d’un poids qui fait en sorte que tu te sens belle et bien est beaucoup plus intense que le sentiment que tu ressens momentanément quand «tu te drogues»! Tu dois sans faute éliminer ce poison de ton corps.

 LE SUCRE EST 8 FOIS PLUS ADDICTIF QUE LA COCAÏNE. Le saviez-vous ?

Cette drogue qu’est le sucre, cette dépendance au sucre, tu dois t’en défaire. Le sucre est pour toi une drogue, au même titre que la cocaïne l’est pour une toxicomane. Après t’être sevrée de sucre, si tu as le malheur d’y retoucher une seule fois, tu es foutue. Tu tombes à coup sûr dans une période que j’appelle ‘’débauche alimentaire’’.
Lors de ces journées de débauche, plus tu manges de sucre, mieux tu te sens dans les minutes qui suivent. Cela te procure un sentiment de réconfort, un état de bien-être absolu, un peu comme quand on met une brûlure vive sous l’eau froide. Cela enlève toute douleur sur le coup,  et procure un grand soulagement, mais lorsqu’on retire la main de l’eau… ayoye!!…, le mal revient et ce n’est pas trop long! Donc, peu de temps après, les sentiments de culpabilité, d’échec, de mauvaise estime de toi-même, de dégoût, embarquent. Et quand ces sentiments-là t’envahissent, tu ne te sens pas bien.  Et qu’est-ce qui te fait un bien énorme quand tu ne vas pas bien? LE SUCRE. Alors tu recommences. Encore plus intensément d’une fois à l’autre. Il t’arrive de te lever la nuit pour te sucrer le bec. Bref, ton problème mental est devenu avec les années un problème physique. Ton corps demande lui-même du sucre à ta tête! 

C’est en étant consciente de ce que tu vis que je te propose de t’aider aujourd’hui, en espérant que cette reprise de poids aura eu pour effet de te faire reculer de quelques pas, pour mieux t’élancer de façon explosive ensuite. Pour enfin arriver au poids qui te fera sentir belle, bien dans ta tête et dans ton corps. Avec les occasions qui s’offrent à nous au cours d’une année, ça demandera un effort mental et ça en vaudra la peine. 

C’est donc ici que tu dois faire preuve de courage! Tout ce que tu as connu jusqu’à maintenant est derrière toi et te servira à mieux avancer. Cette méthode, que je veux te partager, a connu que du succès et tu voudras la partager à ton tour une fois que tu en connaîtras les principes. 

 

Le physique.. oui c’est important!


TRAVAILLER SUR SON EXTÉRIEUR PERMET DE MIEUX TRAVAILLER SUR SON INTÉRIEUR.

On dit souvent que la beauté est intérieure… que l’important ce n’est pas le physique… que dans la vie faut s’accepter comme on est…
Je suis en quelque sorte en désaccord avec ça, après avoir essayer d’y croire…

J’ai changé ma façon de voir les choses lorsque j’ai décidé d’être logique dans la construction de mon « moi-même »!

Lorsque nous avons le projet de bâtir une maison, est-ce qu’on décore les pièces avant de monter les murs?
La charpente est indispensable et on doit le faire sur des bases solides.
Ensuite quand l’extérieur est terminé, on peut commencer à mettre de la peinture sur les murs. Oh! On peut choisir les couleurs à l’avance mais il faut attendre avant de l’appliquer 😉
Alors j’ai fait la même chose avec mon corps et drôle de surprise, ce fût beaucoup moins compliqué que ce que j’avais imaginé…

Le physique, c’est l’image que tu projettes aux gens qui te rencontrent, qui te côtoient, qui t’embauchent donc oui, il est important. Toutefois, on ne parle pas de beauté physique ici mais de ce que l’on dégage avec notre physique.
Honnêtement, si tu étais à la tête d’une entreprise, choisirais-tu une personnes bien dans sa peau qui semble en santé ou celle qui manque de confiance et qui n’est pas bien avec elle-même? Avoue!

Un personne «bien dans sa peau» c’est attirant pas vrai? On a envie de lui parler, de lui sourire, de se coller à elle.
Dans un champs de fleurs, on choisit celles qui sont belles, celles qui se tiennent !

J’ai donc regardé la vérité en face. J’ai ouvert les yeux et c’est ce que je veux enseigner à ma fille et aux personnes qui se cherchent encore une raison pour commencer à prendre soin d’elles physiquement…

À toi qui a du poids à perdre, parce que tu n’es vraiment pas bien dans ta peau et qui sais que ça peut nuire à ta santé.
Retrousse tes manches et je te promets que tu y arriveras si ton but est d’être bien dans ta peau!


∼Maigrir ne sera peut-être pas facile,
mais ce sera une tâche qui révèlera qui tu es et qui tu peux devenir…
Maigrir sera le reflet d’une dimension humaine profonde, soit ta capacité à changer, à te transformer intérieurement afin de te transformer ensuite extérieurement»

Se respecter

« CE N’EST PAS PARCE QUE JE CHOISIS DE NE PAS MANGER DE POUTINE QUE JE SUIS AU RÉGIME ! »…

Non mais… Ces gens qui te pensent toujours « au régime » parce que tu choisis de manger de bons aliments plutôt que de te tapper la même chose qu’eux!

Ca vous est déjà arrivé de vous faire dire « voyons c’est pas quelques chips qui vont te faire du tord » ou « prends en un (biscuit ou sucre à la crème) je l’ai fait juste pour toi » ou encore  » comment tu fais pour te priver des bonnes choses »…

On aurait envie de leur répondre :  » heu! c’est pas parce que je choisis de ne pas manger de poutine que je suis au régime ».

Toujours devoir justifier ses choix dans la bouffe c’est très d’actualité mais ce nest pas normal.
Soyez donc contents pour nous… On est hot de SE CHOISIR et de savoir dire NON.

J’ai conclue avec le temps que c’était de l’envie, les gens qui me disent ça sont souvent des gens qui n’ont jamais réussi à parvenir à leur poids désiré.
J’aurais juste envie de les aider…mais non, on ne peut pas aider une personne qui n’est pas prête.😳

Une autre chose, si je t’invite à souper, je suis en droit de décider du menu. Pas question que je mange différent de toi.
Et si je vais au resto,  j’ai le droit de demander ce que je veux dans mon assiette sans me faire dire des commentaires. Eil ! je suis la cliente après tout, charge moi le prix que ca coûte et arranges toi pour que j’aie envie de revenir !

Si je dis non pour un verre respectes moi donc, je te jure que j’ai de conversation pis du fun pareil si je bois de l’eau ha! ha!

Et oui , y se pourrait que pour un petit bout je refuse les invitations car j’ai choisi de revoir mon alimentation et ca me prend un temps d’adaptation.

Donc, à tous ces gens qui pensent avoir les mielleurs conseils pour mon alimentation et MON CORPS, je vous respecte donc je vous demande juste de me respecter.

Ah! J’oublie aussi qu’une fois qu’une personne a atteint son poids désiré, et qu’elle réussit à le maintenir, arrête de penser qu’elle est encore au « régime »… Elle maintient seulement de bonnes habitudes pour être bien dans sa peau !

La réussite

Comment ne plus envier la réussite des autres et réussir soi même à perdre du poids pour être bien dans votre peau? La frustration aidant, vous ressentez parfois de la jalousie envers les personnes que vous voyez réussir là où vous avez le sentiment d’échouer…

“Ce n’est pas juste ! Pourquoi arrive-t-elle à perdre ce poids alors que je travaille deux fois plus dur ?” , STOP ! Il faut que ça cesse ! Ce n’est pas parce que quelqu’un réussit, que ca lui semble facile, que c’est véritablement le cas. Peut-être que cette personne est elle aussi frustrée, ou épuisée, ou ne trouve pas toujours l’énergie pour s’organiser. Peut-être même qu’elle vous envie, vous (oui, VOUS !) parce que vous avez réussi quelque chose qui est pour vous complètement naturel, mais qui ne l’est pas pour elle. Ne tirez donc pas de conclusions sur la base de ce que vous voyez.

Il y a des tas de choses que vous ne voyez pas ! Non, vous n’êtes pas née pour être grosse ou en surpoids! Non, rien ne cloche chez vous. Vous n’êtes sans doute pas la perfection incarnée, mais vous êtes capable de réussir vous aussi. Ce que vous voulez, vous le méritez ! Oui, vous avez le droit à une vie équilibrée, sans stress, qui a du sens et surtout d’être bien dans votre peau. Et oui, vous pouvez tout à fait l’obtenir. Et je suis d’accord avec vous, tout ne dépend pas toujours que de vous. Toutefois, vous avez pas une part de responsabilité dans ce qui vous arrive et sur ce que vous êtes devenus. Oui, vous avez une part de responsabilité dans votre réussite !… et donc, dans votre difficulté à réussir également.

Soyez honnête envers vous-même et examinez ce qui n’a pas fonctionné : avez-vous mal évalué quelque chose ? avez-vous des croyances limitantes qui bloquent vos avancées ? avez-vous choisi d’accepter quelque chose qui vous a conduite là où vous en êtes ? Examinez aussi ce qui a fonctionné. Lorsque vous avez réussi à accomplir des choses importantes pour vous, quel état d’esprit ou quels comportements vous ont facilité la tâche ? Que pourriez-vous reproduire aujourd’hui pour réussir d’autre choses comme perdre du poids ?

Je vais vous dire un secret : l’une des grandes différences entre les personnes qui accomplissent leurs projets et les autres, c’est qu’elles ne perdent pas de temps à se comparer aux autres. Elles agissent. Alors faites-vous une faveur : ne vous focalisez pas sur ce que les autres réussissent pendant que vous n’y arrivez pas. Portez des œillères, concentrez-vous sur ce que vous pouvez faire pour atteindre votre objectif, et faites-le !