La honte !

LA HONTE ! ce sentiment qui arrive quand on ne va pas jusqu’au bout et que l’on voit les autres qui réussissent !

La honte de ne pas être ce que les autres attendent. La honte de décevoir. La honte de ses difficultés. La honte de ne pas avoir la même volonté que son voisin.

  • « Pourquoi je le sais ce que je dois faire et que je ne me mets pas à l’action? »
  • « Pourquoi j’ai vu que ça fonctionnait et que je me résigne à ne plus faire d’efforts pour y arriver? »
  • « Pourquoi je ne termine jamais ce que je commence en général dans ma vie? »

Toutes ces questions valent la peine qu’on se les pose car il y a des façons d’y remédier.

On peut voir ça comme une pratique avant la vraie course, ou comme un échec.

Tout est dans la perception, la façon dont on est fait aussi.

Qu’est-ce que les gens vont penser de nous? On le dit haut et fort ou bien on se cache et on ne donne plus de nouvelles de peur d’être jugé.

Ce sentiment de culpabilité de ne pas réussir, on le doit à qui? À nous.

Nombreuses sont les personnes qui, un jour, se sentent déterminées à perdre du poids, débutent motivées et oups, pour des raisons qui leur appartiennent, se retirent tranquillement et s’appitoient sur leur sort. Ne donnent plus de nouvelles car ont honte d’avoir abandonné. Vont même jusqu’à ne plus cotoyer les amis qui étaient au courant de leur démarche, de peur de se faire juger.

Et pourtant, vous avez tant à apprendre de cela. Non ce n’est pas un échec mais plutôt un manque de connaissances et un manque de préparation à votre démarche.

C’est pour certaines personnes un projet plus colossal que pour  d’autres.

Chacun est différent, chacun sa route, chacun ses enseignements.

Vous devez seulement travailler votre perception et votre attitude!

Avouer que vous lâchez pour mieux vous reprendre est beaucoup plus difficile que de se cacher mais tellement libérateur une fois que c’est fait!

Redressez-vous, repensez au moment que vous aviez choisi de vous y mettre, l’état positif dans lequel vous étiez et foncez.

Il n’y a pas de honte à faire plusieurs essais pour enfin arriver à son but.

Le voyageur heureux est celui qui s’arrête à tous les coins de rue pour y admirer le paysage ! Il arrivera tout de même à destination.

Parlez-en, extériorisez vos émotions et ne baisser plus la tête devant votre coach, ou vos amis qui sont au courant de votre démarche, au contraire ils sauront mieux vous aider par la suite.

Le malaise entre des personnes n’est pas une belle émotion. Votre vie sera plus belle si vous ne cherchez pas à changer de trottoir quand vous arrivez face à une personne qui demande juste à ce que vous soyez heureux !

Maintenant, ce qui fait la différence, c’est le choix. Pourquoi certains feront le choix de réagir et d’autres de fléchir?

Enfin, si votre honte est devenue tellement invalidante que vous n’osez plus sortir la tête du trou, je vous invite à  laissez votre commentaire pour exprimer votre honte. Ou tout simplement pour aider les lecteurs qui pensent les mêmes choses que vous et qui ont besoin de voir qu’ils ne sont pas seuls à ressentir de la honte. Cet acte d’écrire vous sera libérateur.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *