Après la perte de poids… On continue!

J’ai perdu 73 livres en 9 mois en éliminant le sucre de ma vie. Ça fait bientôt deux ans que je mange « enfaim » et un an que je suis « enfaim » bien dans ma peau!

Cynthia B.

Quand j’ai commencé la méthode « enfaim », j’étais mal dans ma peau. Par conséquent, j’avais aussi des problèmes physiques; maux de tête, essoufflée, difficulté à dormir, etc. Dès le début de mes changements alimentaires, j’ai vu une différence. Mes maux de tête s’étaient estompé, j’avais beaucoup plus d’énergie. Je dois dire que je n’ai jamais vu enfaim comme un régime, bien au contraire, pour moi c’est un mode de vie normal où je ne mange pas de sucre par choix. Parce que dans mon corps, c’est comme de la drogue. Une drogue dur. Ça me donne un faux sentiments d’énergie, crée une dépendance monstre et est très dommageable pour ma santé. Je ne peux pas en consommer de temps à autres car, je suis incapable d’en manger sans que j’en aie envie encore plus. S’abstenir est donc plus simple pour moi.

Comment j’intègre ces « valeurs du sans sucre » à mes enfants en sachant que c’est aussi dommageable pour LEUR santé?

Je l’intègre avec équilibre sans l’interdir mais plutôt en leur enseignant que c’est nocif s’ils en mangent trop. Leur consommation de sucre est beaucoup moins qu’avant. On mange « Enfaim » toute la famille! J’ai travaillé sur nos habitudes. Par eux-même, ils regardent maintenant les valeurs nutritives. Et je ne crois pas que ce soit sain de leur éliminer complètement, sinon ça provoquerait une envie de « s’empifrer » de cochonneries lors d’événements ou de fêtes chez des amis. Je leur apprends que manger une poignée de chips ou de bonbons de temps à autres n’est pas mauvais. Je leur apprends à faire des bons choix.

Après un travail sur nous il est nécessaire de poursuivre nos bonnes habitudes si on veut que le bien-être soit permanent !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *